Villes et nouvelles questions sociales (VNQS)


 

Objectifs de la formation

Le Master Ville et nouvelles questions sociales - VNQS - répond aux besoins de cadres et d’experts sur les questions sociales contemporaines (autour des inégalités, des jeunesses, de l’éducation, des déviances, des migrations, des générations, du genre) et leurs dimensions urbaines et spatiales (ségrégations, habitat et quartiers, espaces publics, espaces ruraux, enjeux environnementaux, projets urbains).
Le Master offre donc une double formation aux enjeux urbains et aux enjeux sociaux tant sous l’angle des pratiques sociales que sous l’angle des politiques publiques.
La formation s’appuie principalement sur les acquis de la sociologie et de l’anthropologie, associés à des éléments de gestion, de droit et d’urbanisme.

Organisation de la formation

En Master 1, les étudiants reçoivent une formation approfondie en politiques publiques, en sociologie, en anthropologie et en méthodes d’enquête et d’analyse. Sur l’aspect urbain, la formation traite des questions de de ségrégations urbaines, de déviance, des questions environnementales et rurales. Sur l’aspect social, les cours portent sur les questions migratoires, le genre, les générations.
Un mémoire de recherche ou de stage est réalisé à la fin de la première année.


En Master 2, l’objectif est d’offrir aux étudiants une formation approfondie et professionnalisante. L’atelier d’enquête collective est un temps fort de la promotion durant les deux semestres.
• Le stage, d’une durée de 4 à 6 mois, se déroule entre mars et août et fait l’objet d’un mémoire. Il peut être effectué dans différents domaines, à titre d’exemples : l’Agence d’Urbanisme de Lille Métropole, Parc Régional du Livradois-Forez, Réseau Santé Solidarité Lille Métropole.
• Le mémoire de recherche : Les étudiants qui choisissent cette voie réalisent un mémoire de recherche faisant une large place à l’enquête de terrain de mars à août.
Quelques exemples de sujets de recherche : l’occupation de lieux vacants : le cas du community land trust (Liverpool/UK), la rénovation des quartiers populaires à Lisbonne, «Déradicalisation» : des discours médiatiques aux politiques publiques, les dynamiques de groupes des femmes issues des migrations subsahariennes, habitat et habitants dans le bassin minier.

 

Spécificités et temps forts

Journée d’étude ou voyage d’étude
Durant le Master 1, les étudiants organisent une journée d’étude ou un voyage d’étude. C’est un temps de formation par la rencontre avec des professionnels, des associations et des habitants/usagers. Exemples :
• Voyage d’études à Marseille : « Précarité et santé communautaire »
• Journée d’étude « Temporalités sociales et politique de la ville au prisme des rapports de genre et de l’appropriation des espaces ».
 

Atelier d’enquête collective
En 2e année, de septembre à février, les étudiants réalisent un travail collectif d’enquête, éclairant et discutant une action publique locale ou les transformations d’un espace, par la réponse à une commande d’une institution publique, par exemple: «Les pratiques collaboratives dans le logement social» (Direction Habitat de la MEL et l’Union Sociale pour l’Habitat).

Compétences visées

S’appuyant sur les acquis méthodologiques en sciences sociales (sociologie, anthropologie et démographie), les futurs professionnels et chercheurs seront capables d’interagir avec les différents acteurs de l’action publique : élus, techniciens, habitants et usagers. Ils seront à même de mettre en oeuvre des politiques publiques, d’effectuer des enquêtes, de produire des analyses sur les relations sociales, réseaux d’acteurs ou encore d’établir des diagnostics de situations locales.

Débouchés de la formation

Le master Villes et nouvelles questions sociales prépare aux métiers de chargé de mission ou de chargé d’études dans le domaine de l’urbain et du développement social des territoires (politique de la ville, politique sociale, éducation, prévention de la délinquance, politique de l’habitat et logements sociaux, associations du droit au logement et à la santé).
Il dispose d’un large réseau professionnel parmi les bureaux d’études et agences d’urbanisme, des collectivités territoriales, des services de l’Etat, des organismes HLM, des sociétés d’aménagement, mais aussi des associations.
Ce master prépare également aux métiers de la recherche et l’enseignement par la préparation d’un doctorat au sein du laboratoire CLERSE : http://clerse.univ-lille1.fr/

 

Exemples de métiers

Chargée de mission Habitat - Agence d’Urbanisme de l’Artois
• Chargé d’études qualitatives dans un bureau d’étude
• Chargé de mission santé auprès des collectivités territoriales (Atelier Santé Ville)
• Animatrice d’une association de lutte contre les discriminations
• Chargée de mission habitat participatif (Bailleur social)
• Chargé de prévention spécialisé (PJJ)
• Chef de projet en politiques éducatives (Ville)
• Chargé de l’évaluation des services civiques (Direction régionale de la jeunesse des sports)
• Evaluation thématique au Centre ressource développement durable
• Chercheur doctorant dans un laboratoire de recherche